Pour couvertures médiatiques, interviews, webreportages, publicité..., contactez-nous à tout moment :
+228 2239 4899
PUBLICITÉ
togoenvogue.com
Connexion Membre
» Mot de passe » Inscrivez-vous gratuitement

Chercher un article

> Titré 2em site togolais 2011 (INTERCOM SENEGAL)
LE PORTAIL DES TOGOLAIS ET DE LA DIASPORA
par Blaise Akame le 06-09-2010

Projecteur

Les prostituées de luxe et le sex-business

Les prostituées de luxe et le sex-business

          

Faire le trottoir n’est pas leur « fort ». Elles, c’est les prostituées de classe. Elles se démarquent des autres par leur tenue vestimentaire plus ou moins descente. Elles n’ont pas de boulot ordinaire, mais elles vivent mieux et elles soignent mieux leur apparence. Elles jouent parfois le rôle de véritables maitresses légitimes. Leur clientèle est composée majoritairement des hommes d’affaires et autres personnalités du pays. Bien que rentable que cela ne parait, ce « boulot » n’est guère exempt de risques. Cap sur le phénomène à Lomé

PUBLICITÉ
La prostitution est un métier vieux que le monde. Et, c’est une affaire de gros sous. L’argent circule facilement dans ce business qui se révèle rentable pour celles qui maitrisent le domaine. Le Job parait facile et nombreuses sont celles qui s’y intéressent et se retrouvent dans le « sex business ». Une manière peu orthodoxe de gagner leur vie selon l’éthique de la morale.

Le marché étant envahi par les nigérianes et libériennes, la concurrence s’avère de plus en plus rude et la rue établit ses lois et ses règles du jeu.

Dans la capitale togolaise, la clientèle est palpable. Outre les touristes et autres visiteurs de passage, les personnalités de premier plan sollicitent également les services de celles qu’on appelle « les prostituées de luxe ».

Leur caractéristique principale demeure « la classe » sous toutes ses formes. La notion de prestige revêt le mode de vie de ces filles aux cuisses longues, belles et légères. Vous ne les verrez jamais sur le trottoir lorgner les voitures et autres passants. Elles trainent habituellement dans des discothèques, hôtels 5 étoiles et des restos BCBG.

Ces filles de joie genre « classe » vivent la plupart des cas en famille ou à défaut en parfaite indépendance, dans des maisons louées et parfois entretenues par des clients fidèles. Comment arrivent-elles à « pêcher les gros poissons », ces grands types pervers ? Les rendez-vous et rencontres sont arrangés d’avance, nous répond AYAWA, 26 ans, très belle « à croquer ». Ce qui montre clairement que le proxénétisme demeure l’arme fatale, une plaque tournante de ce cercle vicieux.

Le proxénète intervient dans la conclusion du « deal » en fixant les conditions préalables qui tournent autour du lieu, la coquette somme et le modèle de fille selon le profil souhaité par le client. Et dans ce cas, la discrétion est de mise. Ce qui écarte toute travailleuse de sexe trop visible et trop réputée.
C’est le même proxénète qui assure également la protection de la clientèle qui est très exigeante contre les maladies et les cas de vol dont elle est parfois victime.

Visiblement, l’argent « coule » aisément dans ce milieu, surtout lors des grands séminaires, colloques, ateliers et conférences qu’abrite la capitale. Mais la réalité est toute autre, et c’est lamentable. « Ces hommes passent tout leur temps à jouer avec ton sexe, puisqu’ils savent qu’ils t’ont payé pour toute la nuit et à un prix fort.

Des fois, on nous demande certaines choses qui nous sont impossibles. Par exemple, s’ils veulent éjaculer, ils te demandent de recueillir le sperme avec ta bouche comme cela se passe dans les films porno », nous témoigne encore AYAWA.

« Pire encore, on te force à avaler ce liquide. Certains hommes me supplient de coucher avec eux sans préservatif en me proposant une autre somme que celle négociée lors du deal initial », rajoute-t-elle.
« Par contre, d’autres me proposent le mariage. Mais je décline toujours l’offre car avant tout, j’aime être libre dans mes mouvements. En plus, mes bénéfices journaliers dépassent certainement ce qu’ils me donneraient au foyer », conclut-elle.

De tout ce qui précède, nos jeunes filles se livrent à des pratiques ignoble pour pouvoir joindre les deux bouts, vu la crise économique aiguë qui affecte le Togo depuis plusieurs années. Véritables machines sexuelles, ces filles sont laissées à la merci de ces hommes qui n’hésitent pas à dépenser toute une fortune juste pour assouvir leur libido.

Cet aspect de chose qui ronge nos sociétés, pourrait être règlementé si nos autorités s'impliquent davantage.


Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

exprimez votre opinion sur cet article
Vous devez fournir une adresse email valide pour être notifié quand votre commentaire aura été validé ou invalidé
Votre pseudo
Votre ville, pays
Votre email
Recopiez le code: 1379
{amourette} {amoureux} {bravo} {felicitations} {grenouille} {icimeme} {jamaicain} {pleure} {rage} {rirefou} {riche} {super} {triste}
Votre commentaire

Compteur : Saisis : |     Reste :
NB : Les commentaires n'ayant aucurn rapport avec cet article seront simplement invalidés !

ils ont réagi ...
ATARAGON (Québec - CANADA) - 03-08-2011
J'ai été respectivement réceptionniste dans les deux grands hôtels de Lomé, à l'instar de SARAKAWA et du 2 février Sofitel, Comme il est du devoir dans notre métier de ne pas divulguer tout ce que nous voyons, c'est pour vous dire que la prostitution n'est pas seulement l'affaire des jeunes filles, mais aussi des femmes mariées et très respectables et insoupçonnables, des femmes d'affaires, des fonctionnaires, et surtout des étudiantes, Quand aux proxénètes, n'allez pas chercher loin, nous les réceptionnistes, mais tenez vous bien, les ministres togolais auquel je tais les noms ont des maisons closes rien que pour des étudiantes très belles pour satisfaire leurs relations d'affaires ou liens politiques. Ce mal ne date pas d'hier, les filles ou bonnes femmes du grand marché de Lomé, et les fonctionnaires viennent nous inviter chez elles et nous font la demande: AÏE mes frères, s'il y a des clients grotos, n'hésitez pas de nous faire appel, cela sans compter une bonne partie des femmes qui travaillent à même l'hôtel, que nous surprenons à plusieurs reprises. C'est une affaire de gros sous, Savez vous que des expatriées ont pris ces filles de joie, histoire de faire l'amour avec leur chien ? J'en connais bien deux filles qui sont des amies, mais quant une querelle s'est éclatée, nous avions eu la chance d'être des témoins des diatribes de leurs saletés sans nom, beaucoup parmi ces femmes ont trouvées mieux de prendre amants, les réceptionnistes, voila comment vont ce cercle quasiment fermé aux communs des mortels, que ce soit des visites présidentielles, ministérielles, ou des grandes conférences internationales, l'ARGENT CIRCULE PARTOUT AU TOGO.
heloise (belley) - 16-07-2011
bonjour a tous, moi perso tout ce aue je sais cest aue a cause de cette personne mon mariage a ete annuler et ma famille briser donc a qui la faute a qui je doit en vouloir??? a lui qui aurait du dire non se retourner et partir ou a elle qui a certainement du insister a mort..... la morale dapres moi est que lorsque tu es pere de famille que tu es tsur le point de se marier tu evite se genre dendroit et se genre de fille..........
Tatiana (cotonou) - 28-06-2011
Il est à  savoir que les femmes qui font de la prostitution de luxe au Togo, au Bénin, en Côte d'ivoir, en Afrique de l'Ouest en général, ne se considèrent pas comme des puttes.Mais que font elles de moins qu'une autre à  part ne pas faire le trottoir?Elles sont peut être plus belle, sont peut être mieu vêtue, etc. etc. Mais elles font le même métier. Elles couchent pour s'offrir de l'argent ou des cadeaux comme elles aiment dire.Si vous allez à  Cotonou c'est la même chose. Et souvent ses femmes sont connue de tous mais personne ne parlent. Et ces personnes qui ne disent rien permettent à  ces filles de dépouiller sans scrupule certains hommes aveuglés par le mirage d'amour qu'elles leur offrent.Et pour ces femmes sans moral, rien ne les dérange. Même en étant enceinte de leur homme qui a confiance en elle par amour, elles continuent leur activité très lucrative. Ces femmes sont fautives, mais les hommes qui les connaissent et qui les utilisent sont aussi fautif. Les seules qui sont à  blâmer et à  soutenir ce sont ces pauvres hommes qui sont malheureusement tombé amoureux d'elle, qui ont cru en un vrai amour.Ces femmes devraient être jugé sur la place public.Elles ne veulent pas se faire comparer aux prostitués car pour elles, elles sont une catégorie au dessus.Personnellement je respecte plus une prositué qui fait le trottoir, que ces mangeuses d'argents, ces briseuses de ménage, ces saintes au cerveau diabolique.Et je suis sûr que chacun de vous en connait plusieurs mais vous aussi vous êtes trop lâche pour les dénoncer.
saint yawo (lomé) - 04-04-2011
c'est maintenant très fréquent ces affaires de prostituées dans notre capitale et cela salit l'image de la ville sinon du pays.mais notons que la plupart de ces prostituées sont des étrangers venant des pays de la sous région tels que la côte d'ivoire, le niger ,de la burkina et même du benin voisin ...
laulauze (lome) - 24-03-2011
moi je pense que la fille en question n a pas bien fait elle aurait du etre sincere avec le gar qu elle na qu a se faire foutre
La vraie histoire de Amivi (france) - 22-03-2011
Jo, en voyant la description de ta Amivi « GRANDE ET BELLE FILLE AU TEINT CLAIR avec GROS LOLOS ET BON POPOTIN au BAR DU PRIVILEGE DU MERCREDI SOIR AU SAMEDI SOIR », je peux dire que je l’ai très bien connue, puisque je suis sorti avec elle 4 mois l’an passé !!! Si elle se fait parfois appeler avec un autre prénom, il est facile de la reconnaitre avec la cicatrice qu’elle a un peu en dessous et a droite de la bouche, pas vrai ? (allez voir son profil sur FACEBOOK Amivi)ET crois moi, Jo, tu n’as pas dit le centième de quoi cette redoutable enjôleuse est capable tant elle a l’EXPERIENCE des BLANCS et sait les rouler dans la farine (sans jeu de mot !!). Au fait Amivi n’a pas 22 ans comme marqué sur sa carte d’identité (c’est un jugement) mais 26 et ça fait dix ans qu’elle tapine dans les boites, le PRIVILEGE maintenant après avoir commencé au SARAKAWA, ce qui explique sa science pour mener le blanc par le bout de la que …C’est par un copain qui travaille a CHAMPION que je l’ai connu (il continue à prendre du bon temps avec elle de temps en temps contre un caddy rempli a l’œil..). Saches, Jo, que pendant les 4 mois ou je suis sorti avec Amivi je lui donnais 30.000 CFA par jour. Et elle m’a fait croire pendant tout ce temps qu’elle m’ADORAIT - en simulant par exemple une grosse jalousie- et que j’étais LE SEUL HOMME DE SA VIE comme à bien d’autres naïfs avant moi (et aussi en même temps que moi à un certain TONY habitant CITE DE LA CAISSE comme je l’ai appris plus tard …).
Suite Vraie histoire de Amivi (France) - 22-03-2011
Tant et si bien que quand je suis rentré en France j’ai voulu la ramener avec moi. Je lui ai envoyé plusieurs fois de l’argent pour faire son passeport et préparer son départ et chaque fois elle a trouvé un prétexte pour ne pas le faire et garder l’argent. ET POURQUOI ? C’est sans doute UN DES SECRETS LES MIEUX Gardés de Lomé, que je vais te révéler puisqu’apparemment tu n’es pas encore au courant (je l’ai découvert en faisant faire une enquête très poussée).Très manipulatrice, Amivi dit détester les togolais depuis que l’un d’entre eux l’a soi disant abandonné enceinte et on est donc à cent lieues d’imaginer qu’elle puisse avoir un copain togolais. Une chose qui pourrait mettre la puce à l’oreille c’est qu’elle a deux domiciles, l’un chez sa mère et l’autre chez sa soi disant « tante » dans le QUARTIER DE DOULASSAMé prés de la rue de PARIS. Elle explique qu’elle est presque tout le temps chez sa « tante » parce que sa mère est une pieuse musulmane qui ne doit pas savoir qu’elle sort avec des hommes (quand on voit les tenues de Amivi, on se demande comment sa mère ne devine pas d’où vient l’argent que lui donne sa « sainte nitouche de fille » !!) Et Amivi trouve toujours quantité de raison pour ne jamais vous emmener chez sa « tante ».
Suite de l'histoire de Amivi (france) - 22-03-2011
La REALITE EST QUE LE DOMICILE DE SA SOI DISANT « TANTE » EST EN FAIT CELUI D’UN TOGOLAIS ULTRA Musclé, Yves, AVEC QUI Amivi VIT MARITALEMENT DEPUIS 8 ANS !!!!Et leur vie est réglée comme celle d’un vieux couple : YVES TRAVAILLE COMME VIGILE AU MONTE CHRISTO du mercredi soir au lundi soir. Donc vers les 22h chacun part au travail, lui directement au MONTECRISTO, elle au PRIVILEGE ou au CALENS DISCOTHEQUEen passant par le DOMINO. Tu comprendras aussi pourquoi Amivi préfère si possible rentrer chez elle au petit matin pour retrouver son homme qui sort de son travail. Mardi soir c’est relâche au Monte-Cristo et vous devrez payer cher ce soir la pour faire venir Amivi a votre hôtel car son King Kong l’attend de pied (et autre chose) ferme pour la défoncer toute la nuit. Au fait devinez quoi ! Les 400.000 CFA que j’avais envoyé pour la faire venir en France, ont servi, sans que le sache, à faire sortir King kong (avec qui bien sur elle n’avait jamais arrêté de coucher) de PRISON suite a une sombre histoire de trafic de drogue au MONTE CHRISTO !!! On comprend maintenant pourquoi le secret de cette union est si bien gardé car de lui dépend la SURVIE D’UNE BONNE TRENTAINE DE PERSONNES (20 chez Yves, 10 chez la mère) financées par vous, messieurs, qui je l’espère aurait à cœur de participer a cette bonne œuvre quand vous dédommagerez Amivi...
Menaces de mort de la part de Amivi (paris) - 22-03-2011
ET oui ce soir je viens de recevoir des menaces de mort du réseau de proxenete dans lequel travaille Yves, si je ne retirai pas mes commentaires. On voit qu'apparement ces gens la ne sont pas contents des qu'on met en lumiere leur traffic. Donc je fais comme toi BETTY j'hesite plus a dire leur nom. Heureusement pour moi ces gens sont aussi laches qu'ils sont cons.
lovila (cotonou) - 22-03-2011
il ya des prostitués qui, malgré les offres de travail, refusent d'y mettre leur temps car elles préfèrent gagner de l'argent facilement ... mais moi je ne culpabilise pas celles qui arrivent à  créer une autre activicté à  parti de l'argent qu' elles gagnent dans la prostitution car elles au moins sont conscientes non seulment du faite qu'elles perdent leur valeur en tant que femme mais aussi qu' elles sont responsable de leur vie mais celles de lautre part qui sans etre livrer pas de bouf...je connais une qui a commencé ce commerce depuis l'age d'adolescance et biento 35...qui na mème pas un "CHEZ" et pire n'est jamais propre et celles aussi se procclame parmis les"PROSTITUES DE CLASSES" eske celle là  aussi vaut la peine???????
betty (lomé) - 21-03-2011
Ok moi je suis togolaise et je connais tres bien cette fille qui est la honte de lomé, elle a fait encore bien pire a d'autres gars que vous. Pour aller voir sa sale gueule, allez sur facebook,profil : Amivi et si vous avez vraiment envie de cette pouriture, baisez la avec une double capote et avec un coup de pied au cul à la place de l'argent qu'elle attend
jo (marseille) - 07-03-2011
A jean bon je savais pas que Amivi vivait avec un mec, mais ça m'étonne pas vraiment. Il y a beaucoup de togolaises a lomé qui sont en couple avec un blanc par devant, et par derrière avec un togolais; je connais meme un francais a qui sa copine a fait croire qu'elle était enceinte de lui alors que c'était de son togolais. Bien sur le mec s'en est apercu a la naissance mais, bonne poire, il a reconnu la gosse !!A jen, Tu demandes a jean pourquoi il en veut a Amivi, ca te parait pas évident qu'il était amoureux de cette fille et qu'elle l'a bien fait soufrir en se jouant de lui avec le fameux YVES du Montecristo??En plus, c'est vrai que c'est quand même pas tres clair ce que tu reproches a jean : de quelle famille parles-tu? il ne donne pas de nom !!! Tu crois pas que s'il avait vraiment voulu nuire à cette famille qui est apparement la tienne, il n'avait qu'a donner le nom?Allez bonne soirée a tous les 2
Jen Ds (montreal) - 28-02-2011
message a Jean Pour que tu me traite de tordue alors que tu ne me connais pas du tout c'est vraiment que tu es un vaurien?désolé mais tu m'insultes en public je te répondsEn écrivant sur ce forum je pensais simplement donner mon point de vue et tu es le seul à  m'attaquer ...si au moins tu prenais la peine de lire au lieu d'interpréter nous ne saurions pas au stade de s'insulter...
jean (france) - 27-02-2011
rien compris a ton laius, je laisse tomber, t'es une tordue
Jen DS (montreal) - 27-02-2011
Bonjour Jean 1erement j'ai rien dis de mal et si quelqu'un doit apprendre a lire ce n'est pas moi...ce sera ma grande pour toi et oui dégoutée avec un e c'est une fille qui parle ;)bref tu prends le temps d'écrire 3articles sur la Amivi que je ne connais pas si tu veux savoir par contre là  ou le bas blesse c'est que tu fais suivres tes commentaires juste après un article sur LA PROSTITUTION et le sex-business peut etre que je me trompe mais qu'elle rapport de parler d'une personne qui aurais ``jouer avec tes sentiments`` comme tu dis sur ce genre de forum en gros je pense plutôt que TU mélanges pleins d'affaires et je suspecte même que par la même occasion tu aurais ouvert un fb sur cette personne pour rajouter des membres de sa famille et Là€ je trouve cela complètement pitoyableSi tu as quelque chose a dire dis le lui a elle mais bon je dis ca comme ca
jean (france) - 27-02-2011
Bonjour jen. Je comprends pas ta réaction:1) je ne donne pas de nom dans mon commentaire mais que des prénoms, et tu sais des gens qui s'apellent Amivi ou jean ou yves, il y a en vraiment beaucoup mon grand !!2) Je ne crache pas sur Amivi mais je dis juste ce qu'elle m'a fait endurer, cela de façon a mettre en garde des naifs comme moi peut etre oui.3) Bien sur la prostitution a toujours existé mais la il ne s'agit pas d'une fille qui vend son corps mais de quelqu'un qui joue avec les sentiments, c'est tout a fait different, non? En conclusion, je dirai que tu confonds tout et que tu coomprends rien, donc apprens à lire et a penser, mon grand
Jen DS (Montreal) - 26-02-2011
Je suis déjà  dégoutée de voir un article comme ca qui parle de malheureusement de la réalité Togolaisemais en plus qu'on affiche quelqu'un qui porte le même nom que moi me touche beaucoup....qu'est ce qu'elle vous a fait Amivi pour qu'elle soit autant nommée dans vos textes...Ca me fais bien rire les Innocents qui font les couillons devant les filles et qui viennent se plaindre qu'ils se sont fait extorqué par la suite...j'imagine que vous en valais pas plus pour venir cracher sur la Amivi en publicPs me semble t'il pas que la prostition ne date pas d'aujourdhui???
JEAN (France) - 15-02-2011
LA VRAIE HISTOIRE DE Amivi DU PRIVILEGE : Jo, en voyant la description de ta Amivi « GRANDE ET BELLE FILLE AU TEINT CLAIR avec GROS LOLOS ET BON POPOTIN au BAR DU PRIVILEGE DU MERCREDI SOIR AU SAMEDI SOIR », je peux dire que je l’ai très bien connue, puisque je suis sorti avec elle 4 mois l’an passé !!! Elle a un nom portugaise, et si elle se fait parfois appeler avec un autre prénom, il est facile de la reconnaitre avec la cicatrice qu’elle a un peu en dessous et a droite de la bouche, pas vrai ? ET crois moi, Jo, tu n’as pas dit le centième de quoi cette redoutable enjôleuse est capable tant elle a l’EXPERIENCE des BLANCS et sait les rouler dans la farine (sans jeu de mot !!). Au fait Amivi n’a pas 22 ans comme marqué sur sa carte d’identité (c’est un jugement) mais 26 et ça fait dix ans qu’elle tapine dans les boites, le PRIVILEGE maintenant après avoir commencé au SARAKAWA, ce qui explique sa science pour mener le blanc par le bout de la que …C’est par un copain qui travaille a CHAMPION que je l’ai connu (il continue à prendre du bon temps avec elle de temps en temps contre un caddy rempli a l’œil..). Saches, Jo, que pendant les 4 mois ou je suis sorti avec Amivi je lui donnais 30.000 CFA par jour. Et elle m’a fait croire pendant tout ce temps qu’elle m’ADORAIT - en simulant par exemple une grosse jalousie- et que j’étais LE SEUL HOMME DE SA VIE comme à bien d’autres naïfs avant moi (et aussi en même temps que moi à un certain TONY habitant CITE DE LA CAISSE comme je l’ai appris plus tard …).
JEAN (france) - 15-02-2011
La VRAIE VIE DE Amivi (suite) : Tant et si bien que quand je suis rentré en France j’ai voulu la ramener avec moi. Je lui ai envoyé plusieurs fois de l’argent pour faire son passeport et préparer son départ et chaque fois elle a trouvé un prétexte pour ne pas le faire et garder l’argent. ET POURQUOI ? C’est sans doute UN DES SECRETS LES MIEUX Gardés de Lomé, que je vais te révéler puisqu’apparemment tu n’es pas encore au courant (je l’ai découvert en faisant faire une enquête très poussée).Très manipulatrice, Amivi dit détester les togolais depuis que l’un d’entre eux l’a soi disant abandonné enceinte et on est donc à cent lieues d’imaginer qu’elle puisse avoir un copain togolais. Une chose qui pourrait mettre la puce à l’oreille c’est qu’elle a deux domiciles, l’un chez sa mère et l’autre chez sa soi disant « tante » dans le QUARTIER DE DOULASSAMé prés de la rue de PARIS. Elle explique qu’elle est presque tout le temps chez sa « tante » parce que sa mère est une pieuse musulmane qui ne doit pas savoir qu’elle sort avec des hommes (quand on voit les tenues de Amivi, on se demande comment sa mère ne devine pas d’où vient l’argent que lui donne sa « sainte nitouche de fille » !!) Et Amivi trouve toujours quantité de raison pour ne jamais vous emmener chez sa « tante ».
JEAN suite de l'histoire de Amivi (france) - 15-02-2011
La REALITE EST QUE LE DOMICILE DE LA SOI DISANT « TANTE » De Amivi EST EN FAIT CELUI D’UN TOGOLAIS ULTRA Musclé, YVES, AVEC QUI Amivi VIT MARITALEMENT DEPUIS 8 ANS !!!!Et leur vie est réglée comme celle d’un vieux couple : YVES (qui a lui aussi un nom portugais) TRAVAILLE COMME VIGILE AU MONTE CHRISTO du mercredi soir au lundi soir. Donc vers les 22h chacun part au travail, lui directement au Monte-Cristo, elle au Privilège ou au CALENS en passant par le DOMINO. Tu comprendras aussi pourquoi Amivi préfère si possible rentrer chez elle au petit matin pour retrouver son homme qui sort de son travail. Mardi soir c’est relâche au Monte-Cristo et vous devrez payer cher ce soir la pour faire venir Amivi a votre hôtel car son King Kong l’attend de pied (et autre chose) ferme pour la défoncer toute la nuit. Au fait devinez quoi ! Les 400.000 CFA que j’avais envoyé pour la faire venir en France, ont servi, sans que le sache, à faire sortir King kong (avec qui bien sur elle n’avait jamais arrêté de coucher) de PRISON suite a une sombre histoire de trafic de drogue au MONTE CHRISTO !!! On comprend maintenant pourquoi le secret de cette union est si bien gardé car de lui dépend la SURVIE D’UNE BONNE TRENTAINE DE PERSONNES (20 chez Yves, 10 chez la mère) financées par vous, messieurs, qui je l’espère aurait à cœur de participer a cette bonne œuvre quand vous dédommagerez Amivi...
jo (marseille) - 22-11-2010
Cet article est t très intéressant et reflète bien les us et coutumes de la prostitution à Lomé. Une des conditions pour que ce sex business soit florissant est la discrétion la plus totale : aussi bien pour les prostituées qui tiennent à afficher une respectabilité et qui refusent de se considérer comme des prostituées mais plutôt comme des escorts girls, un peu comme la célèbre Zahia présentait ses parties de jambe en l’air avec les footballeurs Ribéry et Benzema. Et aussi bien pour les clients qui tiennent à la discrétion soit qu’ils aient une femme légitime, soit qu’ils veulent faire passer la pute pour leur maitresse, c’est quand même plus classe, non ?C’est pourquoi il m’a semblé de lever un peu le voile sur ce business en vous racontant comment procède une de ces prédatrices de charme pour recruter ces clients. Bien sur les noms des personnes resteront secrets pour respecter la vie privée.Amivi est une belle et grande fille au teint clair avec de gros lolos et un bon popotin qui ont fait le bonheur de plus d’un (les estimations du nombre sont pas évidentes, entre 400 et 2000 ?). Elle officie en général du mercredi au samedi au Privilège (ou plus rarement au Sarakawa), ou elle trône au bar avec une vue directe sur l’entrée de la boite, en compagnie de ses copines Sonia etc.… toutes peinturlurées et nettement moins classes (ce qui permet de mieux la mettre en valeur par comparaison). Voir la suite plus bas
jo (marseille) - 22-11-2010
De 1h du matin a 5h ou même jusqu'à la fermeture de la boite obligeant le gérant à la virer plutôt bourrée, elle ramasse le maximum de contact et téléphone , le tout copieusement arrosé de boissons offertes par les contacts en question. Elle part rarement de la boite avec un client a moins que l’offre soit vraiment mirifique (discrétion oblige), elle préfère les revoir en toute discrétion les jours suivant soit directement a leurs hôtels, soit dans leur villa de la caisse ou de Baguida. Elle a aussi un profil facebook avec une photo bien provocante qui lui permet d’attirer d’autres clients, ce qui montre qu’avec ses 2 ou 3 téléphones portables elle sait bien s’adapter aux nouvelles technologiesLe gros lot est de tomber sur un homme d’affaire européen qui réside pour quelques mois a la caisse ou au sarakawa comme Jean Marc, Tony ,etc.… pour lesquels elle est sur d’avoir un revenu fixe si elle arrive a leur faire croire qu’elle est une sage jeune fille qui tient un salon de coiffure la journée et qui ne vient en boite que pour rencontrer le grand amour ! A défaut elle accepte d’être la maitresse épisodique d’un homme influent de Lomé, togolais ou libanais comme Nidal…qu’elle ira voir de temps dans sa villa de bord de mer. Si elle sent que ça peut aider à fidéliser un client elle n’hésitera pas à lui présenter une copine bisexuelle pour des parties a trois endiablées, avec l’aide de vibromasseur puissant et dernier cri pour pallier les insuffisances possibles du monsieur qui en général n’a plus 20 ans !!La suite des aventures de Amivi dans quelques jours…
pipee jah (lome) - 27-09-2010
Wow, témoignage très enrichissant de Paul. Nos filles de Lomé sont devenues comme ca ; et surtout que les publicités de vibro masseurs passent tout le temps à la télé, elles ne s'en privent pas. Ce qui fait que nous jeunes garçons, quand on approche les filles maintenant, on se demande si on sera à la hauteur au lit, puisque finalement elle ne ressentent rien s'il s'agit seulement de nos pauvres pénis naturels. Récemment, une de DKon a demandé à un de mes copains avoir lui avoir fait l'amour : C'est pour ca seulement que tu m'a perdu mon temps ? Après, mon copain en question est parti prendre des médicaments pour avoir un pénis plus costaud, et maintenant il a tous les ennuis du monde : il est en érection toutes les 4h au moins.Grenouille
paul (lyon) - 27-09-2010
article interessant mais encore en dessous de la réalité. En effet la plupart des clients de ces filles de luxe utilisent maintenant en plus de leur pénis, des vibromasseurs tres perfectionnés et procurant beaucoup de plaisir aux femmes. C'est en particulier les vibromasseurs RABIT qui sont prevus pour exiter intensement la zone clitoridienne en meme temps que le vagin de la femme.Avec ces engins tres efficaces, ils excitent pendant des heures et des heures la fille jusqu'a que celle çi ait de tres nombreux orgasmes, la transformant en véritable machine sexuelle comme le dit l'article. Le probleme est que ces filles ensuite n'arrivent plus a avoir une sexualité normale et sont insatisfaites si on leur fait l'amour sans ces instruments. Ainsi j'ai connu moi meme a lomé une fille comme ça de 23 ans, que j'ai rencontré en dehors de son cadre professionnel ( c'est a dire que j'etais pas un client).Quand j'ai voulu lui faire l'amour, elle m' a demandé l'autorisation d'utiliser son vibromasseur me disant qu'elle preferait et n'arrivait a jouir qu'avec ça . j'ai accepté et effectivement le résultat a été foudroyant pour elle enchainant 3 ou 4 orgasmes impressionants. A la fin j'ai quand meme pu la penetrer sans beaucoup d'effet pour elle bien entendu...Ensuite j'ai discuté avec elle longuement et c'est la qu'elle m'a appris que c'etaient des clients qui l'avaient transformé ainsi en machine a jouir a force d'utiliser ces vibromasseurs avec elle toute la nuit, tant et si bien qu'elle s'était acheté un vibromasseur car elle avait besoin maintenant de se satisfaire elle meme toutes les nuits avec ça !!
lafoente (lome togo) - 23-09-2010
c'est la realié,mais s'il ya des petites entreprise dans le pays je ne pense pas que ces filles vont continueés dans la prostitution?c'est au autorités du pays de faire qulque chose.Pleure
Envoyer cet article à un ami
Entrez votre nom Entrez votre email
Nom de votre ami Email de votre ami
* Vous devez remplir correctement tous les champs
SERVICES EN LIGNE
radioenvogue
Annuaire Annuaire des hôtels et restaurants au Togo
CONVERTISSEUR DE DEVISES
TG 1 CFA (XOF) = USD 0.0019 $ FR 0.0015 €
FR 1 EUR (€) = TG 657.79 CFA USD 1.28 USD $
USD 1 USD ($) = FR 0.78 EUR € TG 513.9 CFA
PUBLICITÉ
ILS AIMENT TOGOENVOGUE
LA SÉLECTION DE LA RÉDACTION
LES TOGONAUGES RÉAGISSENT
LACARTE de LOME : » lire l'article - 08-03-2014
Rojah Lao bonjour et suis tres content des tes idees et devouement jaimerai vous rencontrez pour plus dans le domaine +22892360416 a tres tres bientot
rouphy de lome : » lire l'article - 19-02-2014
Je me nomme Wolou-Djélé Rodolphe j'ai seize ans ,j'habite togo à lomé.Je suis un jeune amateur de football et j'aimerais intégreé le centre de formation CFFET .Un peu expérimentée et disciplinée je serai faire preuve d' une certaines déterminations...
TOUSSAINT de LOME : » lire l'article - 29-01-2014
LE RESEAU NO-VOX TOGO VOUS INVITE AU FORUM SOCIAL LOCAL DU TOGO LE 31 JANVIER 2014 a AMERICAN CONNER DU CAMPUS DE LOME THEME :LES DROITS HUMAINS ET LA PROMOTION DE LA PAIX
diq de Dakar : » lire l'article - 25-01-2014
Puis je savoir ou ce produit est vendu au senegal
Fatim de Abidjan côte d'ivoire : » lire l'article - 18-01-2014
Depuis mon enfance j'admirais ces braves femmes , devenue adulte je suis petit à petit leurs traces je voudrais des contacts de revendeuses de pagnes à Lomé
Grace de paris : » lire l'article - 17-01-2014
bonjour j'aimerais avoir le mail ou le numéro de mme Christine AFANYIAKOSSO-MENSAH pour une interview svp ? merci !
KOMBARI NALOTI de NIAMEY : » lire l'article - 10-12-2013
jsui ocietudiant en MasterII de sociologie,jmerai assister au mvmnt de jeunes volontaires pour l'environnement.alors qel son les prcedures à prndr pour vs rjoindr à temps voulu?
ESPACE DE DISCUSSION
gabe de kara togo : 2012-03-15 16:37:10
asssez fin des discutions
bedo de lome : 2012-01-26 18:35:28
merci monsieur john je ne manquerai pas de vous contacter très bientot
John Komla de Lome : 2012-01-25 06:37:48
Aboss, Votre inquiétude est parfaitement fondée. Cependant, regardez combien d'entreprise en télé communication nous avons au Togo. C'est évident donc qu'elles ne peuvent qu'employer un nombre infime de la...
John Komla de Lome : 2012-01-25 06:28:45
Bonjour Bedo, Second emploi, seconde source de revenu. J'ai deux options pour vous : 1. Devenir distributeur des crédits SMS de LETAVI (www.letavitg.com). 2. Devenir distributeur des produits XFT (très rémunérateur)....
The Big de Chicago : 2012-01-10 13:22:14
Fou de rage Peut être qu'ils ont oublié de re-ouvrir. Fou de rage Une descente de la masse estudiantine à la présidence pour la présentation de ses voeux ne serait pas seulement un bon geste mais aussi un rappel pour la...
PUBLICITÉ
NOS PARTENAIRES
Sikaa
TV7
TV2
Extase
Golfe Info
TLS
Triangle des Enjeux
Frenquence 1
Panofix
Lampion
Immobilier
Produits Africains
Le Dauphin
AIESEC
Pipo Magazine
Nouvelle Expression
TOGO EDUCATION
COGETRA
INTER MEDIA

Ne pas manquer de lire

Culture

Société

Politique

Interview